stress post-traumatique

Trouble de stress post-traumatique : causes, signes et traitements

Un trouble de stress post-traumatique est un trouble mental qui se manifeste dans la manière dont une personne réagit. Généralement, il surgit après que la personne ait vécu une situation traumatique. Ici, il est question de traumatisme quand la victime a fait face à la mort ou quand son intégrité physique ou celle d’autrui a été mise en danger.

La situation traumatique a ainsi provoqué une profonde peur, un sentiment d’impuissance ou de dégoût. Voici les causes, symptômes et traitements du trouble de stress post-traumatique (TSPT).

Les personnes souffrant de trouble de stress post-traumatique

Les types d’événements traumatiques sont multiples :

  • Accidents de voiture
  • Viol
  • Attaque à main armée
  • Kidnapping
  • Prise d’otage
  • Catastrophe naturelle…

Toutes les personnes qui ont été confrontées à ces événements sont susceptibles de développer un trouble de stress post-traumatique. L’apparition du trouble dépend de l’événement concerné et du profil du sujet. A savoir que le risque de TSPT est deux fois plus accru chez les femmes.

Les symptômes du TPST

L’individu atteint du trouble de stress post-traumatique manifeste trois types de symptômes. Dans un premier temps, il repense constamment à la scène traumatique ou en fait des cauchemars récurrents. C’est ce que l’on appelle des symptômes de reviviscence.

Deuxièmement, la personne présente des symptômes d’évitement et d’engourdissement émotionnel. En clair, elle évite à tout prix tout ce qui peut avoir un rapport avec le trauma : photos, discussions, endroits, … Troisièmement, elle est sur la défensive et extrêmement méfiante même s’il n’y a pas de danger apparent.

La durée et l’intensité du trouble de stress post-traumatique sont aléatoires : plusieurs semaines ou des années. Mais, 50 % des gens touchés par le trouble post-traumatique se rétablissent naturellement en un ou deux ans. Pour les autres, le TSPT devient chronique. Dans ce cas, l’aide d’un psychothérapeute est requise pour traiter le problème et sortir de cet état de stress (cliquez ici).

TSPT : les troubles concomitants

Environ 30 à 80 % des individus présentant un trouble de stress post-traumatique passent par une phase de dépression majeure. Cet épisode est caractérisé par une perte totale d’intérêt pour tout. La personne est également lasse et fatiguée de ce qui l’entoure. Par ailleurs, d’autres troubles peuvent apparaître avec le TSPT :

  • Les troubles anxieux
  • La fibromyalgie
  • Des douleurs chroniques
  • Les troubles sexuels
  • L’addiction aux stupéfiants, à l’alcool ou aux médicaments

Les traitements du TSPT

La thérapie est le traitement typique de ce genre de problème. Les psychologues procèdent généralement à : des thérapies cognitivo-comportementales, de la thérapie analytique ou de la thérapie de groupe. La Technique EMDR (Eye Movement Sensitization and Reprocessing) ainsi que la psychanalyse sont également utilisées pour traiter le patient. Sans oublier l’ordonnance d’antidépresseurs et d’autres médicaments.

Bon à savoir : le trouble de stress post-traumatique peut se manifester plusieurs mois, voire des années après l’événement traumatique. La survenue différée des signes du trouble peut être issue d’un élément déclencheur : vue des images de l’événement, passage dans le lieu où l’événement s’est produit…