slow cosmétique

Slow cosmétique : Quels sont les atouts ?

Dérivée du mouvement du slow food, le slow cosmétique est LA tendance beauté du moment. Le mouvement du slow cosmétique est créé en 2012 par l’aroma-thérapeute et cosmétologue belge Julien Kaibeck, suite au succès de son livre « Adoptez la slow cosmétique ». Prônant une consommation plus respectueuse et réfléchie, le slow cosmétique encourage les utilisateurs à se tourner vers des produits naturels et bios. Ce mouvement du slow cosmétique présente de nombreux atouts.

Des produits cosmétiques respectueux de l’environnement

La majorité (80%) des produits cosmétiques, contiennent des ingrédients dérivés du plastique et du pétrole. Ces produits, une fois utilisés, se déversent dans la nature et notamment dans l’eau. Or ces formules sont polluantes pour l’environnement. On retrouve dans les cosmétiques, notamment, des silicones ou l’EDTA (Acide éthylène diamine tétra acétique). L’EDTA est une substance toxique qui n’est pas biodégradable. Rejeté dans l’eau, il peut rendre celle-ci non-potable. En revenant à des produits naturels, vous déversez beaucoup moins de substances polluantes dans la nature.

De même, le slow cosmétique prône le fait-maison. C’est le meilleur moyen de s’assurer de la composition de ses produits de beauté. En fabricant soi-même ses produits de beauté, on produit moins de déchets. On oublie ainsi les bouteilles en plastique et les différents tubes de crèmes qui s’accumulent dans sa salle de bain.

Des produits de meilleure qualité pour la peau

En revenant à des produits cosmétiques naturels et respectueux de l’environnement, on rend également un grand service à sa peau. En effet, le slow cosmétique encourage l’utilisation de produits dont les bienfaits pour la peau sont supérieurs aux produits conventionnels.

Cela s’explique par le fait que les produits utilisés en slow cosmétiques sont naturels et composés de principes actifs essentiels à la peau. Par exemple :

La Vitamine E ou les polyphénols, que l’on retrouve dans l’huile de pépin de raisin, ont des propriétés antioxydants et anti-acnéiques.

La Vitamine A présente dans l’huile de Moringaoleifera permet, quant à elle, d’illuminer le teint et de prévenir l’apparition des rides.

Le slow cosmétique : une option économique

L’idée première du slow cosmétique est de consommer moins, mais mieux. Acheter des huiles végétales vierges pour fabriquer vous-mêmes vos soins, est plus économique que d’acheter des produits cosmétiques déjà transformés.

Seuls quelques ingrédients naturels suffisent pour créer vos produits de beauté. De même, un produit peut avoir différents usages. Par exemple, une huile d’abricot peut à la fois être utilisée, pour la confection d’un démaquillant et d’une crème hydratante. Tout comme l’huile de jojoba qui peut s’utiliser, à la fois sur le corps comme huile hydratante où sur le visage pour lutter contre l’acné.

Vous avez donc besoin de très peu d’ingrédients de base pour créer vos produits de beauté. Résultat : vous achetez moins de produits, donc vous dépensez moins grâce au slow cosmétique.

En conclusion

Écologique, économique, et bonne pour la peau : le slow cosmétique a tout bon. Pour l’adopter il faudra néanmoins y mettre du sien. Pour s’assurer que la composition de ses produits cosmétiques est la plus clean possible, rien ne vaut le fait maison.