Orthodentie

Orthodontie pour adulte : le traitement pour un beau sourire !

C’est quand on est jeune que l’orthodontie peut avoir les meilleurs effets. Car cette pratique médicale, destinée à corriger l’alignement postural des dents et de la mâchoire, implique toute une panoplie d’ustensiles, d’appareils dentaires et même, dans certains cas, d’interventions chirurgicales (c’est l’apanage de la chirurgie maxillo-faciale) dont l’efficacité s’avère optimale sur une structure osseuse en cours de croissance, cette dernière étant encore très malléable. Cependant, l’orthodontie pour adulte existe bel et bien ! Et elle redonnera le sourire à des millions de personnes souffrant d’une dentition quelque peu chaotique et rebelle.

Dans quels cas une intervention est-elle nécessaire chez l’adulte ?

Quand on aime croquer la vie à pleines dents, on oublie trop souvent que les chicots, c’est sacré. Professionnellement – comme socialement – parlant, il ne faut jamais négliger l’impact que peut avoir un sourire resplendissant sur les autres. C’est en tout cas l’idée que mettent en avant les professionnels de la santé pour pousser les gens à remodeler leur mâchoire et à en chasser toutes les imperfections.

Or, ces mêmes professionnels se cassent les dents sur un problème de taille : dans l’opinion populaire, avoir des bagues qui vous enserrent la dentition et vous font zozoter tout votre saoule, c’est bon pour les enfants ! Et, à contrario, c’est très mauvais pour les affaires. Quel PDG d’une multinationale singapourienne irait signer un contrat avec un petit français (ou une petite française) armée jusqu’aux dents d’ustensiles orthodontiques ?

Pour autant, l’orthodontie pour adulte ne peut en aucun cas être négligée. Le mauvais positionnement d’une ou de plusieurs dents peut avoir des conséquences néfastes sur le long terme, et s’il est difficile de prendre la menace au sérieux, celle-ci est pourtant bien réelle : l’encombrement dentaire, par exemple, est un mal fréquent.

Il se caractérise par un agglutinement des dents dans un espace réduit. Les dents se chevauchent, s’abîment les unes contre les autres et finissent par se dévitaliser. En d’autres termes : ne rien faire, c’est se garantir un véritable gruyère buccal passé 80 ans.

A l’inverse, le diastème est l’espacement exagéré des dents les unes des autres. Là encore, ne faut-il mieux pas avoir recours à l’orthodontie pour adulte que de présenter un sourire étrange ? Il en va de même pour le prognathisme, causé par un avancement trop net des dents inférieures, ou encore pour le recouvrement vertical, qui concerne quant à lui les dents supérieures.

Toutes ces malformations sont visibles et, outre les problèmes d’estime de soi qu’elles peuvent causer, elles sont aussi dangereuses pour votre santé.

Pourquoi vous en tirerez surtout des avantages

La pratique de l’orthodontie pour adulte est un mal nécessaire. C’est moins pire qu’une rage de dents et c’est certainement mieux que de ne rien faire. Et de surcroît, l’adulte concerné bénéficie, en 2017, d’une évolution des techniques et de la prise en charge en matière de financement dont il ne faut pas négliger les bienfaits :

  • Les matériaux mis au point d’année en année ont permis d’aboutir à une limitation conséquente de la douleur causée, par exemple, par la pose de bagues dans le cadre d’une opération d’orthodontie pour adulte.
  • Ces mêmes matériaux sont toujours plus esthétiques et discrets, ce qui fait que votre sourire, loin de vous faire passer pour Robocop, vous rapprochera beaucoup plus de l’idée que l’on pourrait se faire d’une personne soigneuse d’elle-même, tout simplement.
  • Enfin, l’orthodontie pour adulte est conçue pour que vous puissiez y avoir accès, même à moindre coût. Si la pose de bagues presque invisible demande un investissement pouvant grimper jusqu’à 9000 euros, une monture en céramique pourra ne pas vous coûter plus de 800 euros.

En sachant tout cela, si vous êtes prêts à accepter de subir un traitement qui durera, au bas mot, entre 6 et 24 mois, que vous vous sentez prêts à faire (temporairement) une croix sur certains aliments, et que vous êtes d’accord pour rendre visite à votre orthodontiste une fois toutes les 8 semaines, alors vous êtes sur la bonne voie !