changer de banque

L’aide à la mobilité bancaire pour changer de banque

On entend parler du service d’aide à la mobilité bancaire depuis le deuxième semestre 2015. La loi Macron, un dispositif similaire a été légiféré le 6 février dernier. La majorité des particuliers ne savent pas ce que cela signifie exactement et comment ça marche. En voici les détails.

Les tarifs des banques et les réactions des consommateurs

Avoir un compte en banque et y domicilier ses revenus représente une mode de vie moderne incontournable. Cette opération financière n’est pas du tout gratuite. Chaque mois, le banquier retire une somme fixe sur le compte du client. Les retraits et virements d’argent engendrent des frais, dont les montants varient d’une firme à un autre. Avec la prolifération des organismes bancaires, les tarifs du marché deviennent de plus en plus hétéroclites. Cela incite les particuliers et les professionnels à opérer avec les banques à faibles taux. Mais, les longues procédures requises par le changement de banque découragent plus d’un. C’est pour cette raison que le service d’aide à la mobilité bancaire est mis en œuvre. Il décharge les consommateurs des longues démarches relatives au transfert de domiciliation bancaire et il défend leur intérêt.

Les atouts du service d’aide à la mobilité bancaire

Dans le milieu financier, la prolifération des banques rend la concurrence de plus en plus féroce. Cette conjecture favorise la baisse des tarifications bancaires. Les institutions à faibles taux d’intérêt attirent plus de monde.

Durant les cinq dernières années, la tendance à la baisse des tarifs bancaires impulse davantage la mobilité bancaire. Pour booster la croissance et favoriser l’égalité des chances auprès des consommateurs, le service d’aide à la mobilité bancaire tient à faciliter les tâches des détenteurs de compte. Désormais, c’est à la nouvelle banque d’effectuer les formalités nécessaires liées au transfert de compte. C’est à elle de s’enquérir, auprès de l’ancien établissement, des opérations financières régulières et récurrentes du client, telles que les prélèvements automatiques et les virements périodiques à effectuer au profit des tiers. C’est à elle de demander la liste des chèques émis non encore présentés pour encaissement. C’est à elle de contacter tous les partenaires financiers du nouveau client.

Comment bénéficier du service d’aide à la mobilité bancaire ?

Chaque agence de banque est tenue de mettre à la disposition des consommateurs un prospectus relatant les informations utiles liées au transfert de compte ainsi que les répartitions des tâches entre l’ancien et le nouvel établissement.

La loi Macron est applicable sur les comptes bancaires classiques des particuliers. Elle ne concerne pas les comptes bancaires des professionnels, ni les comptes d’épargne. Elle se fait gratuitement. Un détenteur de compte peut en faire la demande auprès de son nouvel établissement bancaire. D’ailleurs, il doit le mandater pour effectuer les opérations nécessaires.

Les procédures correspondantes au transfert de compte bancaire s’effectuent en moyenne sur 22 jours. Pendant ce délai, le détenteur doit veiller à ce que l’ancien compte soit bien approvisionné pour payer les chèques et les factures en cours. À l’issue du changement de compte, il doit rendre les cartes bancaires et les chèques non encore utilisés.