Quelles sont les étapes importantes pour réussir le bilan annuel d’une entreprise en Belgique ?

Quelles sont les étapes importantes pour réussir le bilan annuel d’une entreprise en Belgique ?

Le plus souvent, la clôture d’exercice d’une entreprise s’arrête vers la fin du mois de décembre pour un dressage de compte le mois suivant. La plupart des entreprises procèdent de la sorte pour la formalisation de leur bilan annuel. Cependant, la réalisation du bilan des comptes de l’entreprise durant l’année ne doit pas se faire à l’improviste. C’est un indicateur important concernant l’état de l’entreprise de même que ce sont des données importantes pour l’administration fiscale concernant les impôts. Le calcul de ce compte qui permet d’évaluer la rentabilité de l’entreprise exige pas mal d’organisation et surtout l’accompagnement d’un expert-comptable. Nos conseils concernant le calcul du bilan comptable d’une entreprise.

Le dressage de l’inventaire

Dans le compte du bilan annuel d’une entreprise, il est souvent difficile de réaliser l’inventaire des stocks ainsi que des matières et des prestations en cours. Il s’avère nécessaire d’adopter une bonne organisation en interne pour faciliter ce compte et éviter les éventuelles erreurs. L’anticipation est donc l’élément-clé pour un calcul optimal de ces encours. Ainsi en fonction de son activité, une entreprise va devoir anticiper la réalisation d’inventaire :

  • Des prestations en cours si l’entreprise propose des activités de prestation de services
  • Des marchandises en stock si l’entreprise exerce une activité de négoce
  • Des produits en cours si l’entreprise exerce une activité de production

En ce qui concerne les calculs des services ou des produits en cours, ils peuvent être effectués de deux manières différentes en fonction de la situation qui se présente. En prenant l’exemple d’une entreprise de construction dirigeant un projet de chantier, le calcul du paiement peut être nécessaire une fois un chantier terminé ou par acompte. Dans le cas où le chantier reste en cours malgré le fait que les comptes soient clôturés, l’encours pourra être calculé selon l’avancement des travaux à la clôture des comptes. Toutefois, il s’avèrera nécessaire d’effectuer une documentation. C’est-à-dire avoir une preuve de ce qui a été réalisé et de ce qui reste à faire. C’est pourquoi être assisté de professionnel comme un expert-comptable en Belgique est indispensable pour ne pas se tromper dans l’exécution de cette tâche.

Pour les cas d’une entreprise de production de biens, la manière la plus simple d’effectuer l’inventaire serait d’effectuer un inventaire physique. Sauf si l’entreprise dispose d’un outil d’organisation efficace pour le faire. Et pour faciliter le calcul, il reste préférable d’éviter les activités au moment de la clôture des comptes.

Effectuer la valorisation et la finalisation des comptes

La valorisation ne peut être faite que par la réalisation de l’inventaire. Cette valorisation est généralement basée sur le prix de revient du produit ou du service. Ces derniers dépendent aussi de la durée de leur achèvement ainsi que de la comptabilisation dans le bilan. Il reste cependant recommandé de ne pas changer de méthode de calcul chaque année pour simplifier cette tâche.

Après que l’inventaire soit fait avec sa valorisation, il va falloir suivre les autres étapes importantes du bilan comme la séparation des exercices. Cette étape consiste à l’ajustement des produits et des charges à la clôture des comptes en particulier relatifs aux frais d’assurance. D’ailleurs, il faut également passer en revue toutes les immobilisations détenues par l’entreprise, et reste un inventaire physique et la justification des comptes à faire. Puis une étape très importante, il va falloir identifier les éventuels risques qui peuvent survenir à l’entreprise. Pour cela, des techniciens comme les experts-comptables à Saint-Gilles peuvent s’avérer être d’une grande aide. Une analyse des comptes par un professionnel permet notamment de détecter les éventuelles incohérences.