Comment se débarrasser de l’odeur de tabac chez soi ?

Comment se débarrasser de l’odeur de tabac chez soi ?

Lorsque l’on est adepte de la cigarette ou que l’on cohabite avec un fumeur, on est souvent confronté à un problème d’odeur de tabac. Tenace et puissante, celle-ci s’incruste dans les tapis, les linges de maison et les meubles. Les murs et les vitres s’imprègnent également de l’odeur de cigarette. Heureusement, il existe des solutions pratiques pour s’en débarrasser efficacement.

Bien aérer les pièces au quotidien


La fumée de cigarette libère des particules fines qui se répandent directement dans l’air. Il est donc important de renouveler l’air intérieur tous les jours. Pour cela, laissez vos fenêtres ouvertes pendant une trentaine de minutes. Si votre logement est équipé d’un système de chauffage, n’oubliez pas de l’éteindre pour éviter le gaspillage énergétique. 

Vider le cendrier

Pour éviter que l’odeur de tabac ne règne dans toutes les pièces, vous devez vider et laver régulièrement votre cendrier avec de l’eau chaude. N’hésitez pas à saupoudrer le fond avec du bicarbonate de soude. Laissez agir quelques minutes, puis rincez à l’eau froide. Il est recommandé de mettre directement les cendres et les mégots dans le bac à déchets à l’extérieur. Aujourd’hui, il existe des cendriers fermés qui permettent de dissimuler l’odeur des mégots. 

Utiliser du bicarbonate de soude

Le textile est l’un des matériaux qui retiennent l’odeur de tabac. Si vous fumez chez vous, vous devez laver régulièrement vos rideaux, vos couvertures, vos nappes de table, ainsi que vos housses de coussin. Il suffit de les passer au lave-linge. Vous pouvez également vaporiser un mélange de bicarbonate de soude et d’eau chaude sur vos linges. Pour enlever l’odeur de cigarette sur votre tapis, saupoudrez-le minutieusement avec du bicarbonate de soude. Laissez agir pendant quelques heures avant de passer l’aspirateur. Par ailleurs, n’hésitez pas à vaporiser un mélange de jus de citron et de bicarbonate de soude dans tous les recoins de votre logement pour faire disparaître les mauvaises odeurs. 

Se servir du vinaigre blanc ou du charbon de bois

Le vinaigre blanc pourrait être votre meilleur allié pour lutter contre l’odeur de cigarette. Tout d’abord, prenez une bassine et remplissez-la d’eau bouillante. Puis, ajoutez-y une tasse de vinaigre blanc. Enfin, déposez la bassine dans la pièce concernée et laissez la vapeur agir toute la nuit. Le charbon de bois constitue également une bonne alternative pour venir à bout de l’odeur de tabac. Pour ce faire, mettez quelques morceaux de charbon dans un bol et placez-le dans la pièce où vous fumez. 

Employer des huiles essentielles

Les huiles essentielles constituent un bon désodorisant d’intérieur. Mélangez 10 gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’eucalyptus avec un litre d’eau dans une casserole et faites bouillir pendant quelques minutes. Laissez le mélange refroidir, puis vaporisez-le dans toutes les pièces. Pour éradiquer l’odeur de tabac dans votre habitation, vous pouvez également déposer un papier absorbant imbibé d’huile essentielle d’eucalyptus dans votre poubelle. 

Effectuer un nettoyage en profondeur

Pour neutraliser l’odeur de tabac, pensez à nettoyer votre habitat de fond en comble. En effet, les particules contenues dans la fumée de cigarette se déposent sur les surfaces dures telles que les plafonds, les murs, les planchers, les vitres et le mobilier. Pour obtenir de meilleurs résultats et gagner du temps, n’hésitez pas à engager un spécialiste du ménage à domicile. Disposant d’un outillage professionnel, il est en mesure de nettoyer les zones difficiles d’accès dans votre habitat. Il peut également s’occuper des tâches complexes. 

Installer un purificateur d’air

En utilisant un purificateur d’air, il vous sera facile d’éliminer l’odeur de cigarette dans votre appartement ou votre maison. Il est équipé d’un filtre à charbon actif qui capte les mauvaises odeurs. Notez que ce dispositif peut couvrir une surface de 150 m². Certains modèles intègrent un ioniseur qui supprime les particules fines libérées par la fumée de tabac. Les appareils les plus sophistiqués possèdent plusieurs filtres et capteurs. Ces derniers adaptent automatiquement la vitesse de filtration en fonction du niveau de pollution dans la pièce.