Comment choisir le bon timing pour élaguer un arbre de sa propriété ?

Comment choisir le bon timing pour élaguer un arbre de sa propriété ?

Entretenir son jardin n’est pas une chose aisée à faire. Mais la tâche est plus difficile lorsqu’on a décidé de planter un ou quelques arbres sur notre propriété. Outre l’obligation d’entretenir ces derniers qui pèse sur nous, il faut aussi obligatoirement connaitre la bonne période pour les élaguer. Si on dit souvent que l’élagage d’un arbre peut se faire tout au long de l’année, sachez toutefois qu’à chaque espèce d’arbre correspond une saison propice pour son élagage.

L’élagage hivernal comme l’idéal

Auparavant, on avait pour tradition d’élaguer un arbre à la fin de l’automne, c’est-à-dire après la chute des feuilles. Mais en raison de la brièveté de cette période, les travaux d’élagage prennent de plus en plus d’ampleur pendant l’hiver. Trois raisons principales poussent les élagueurs professionnels à pratiquer l’élagage hivernal. D’une part, ce dernier est le plus respectueux de l’arbre. En hiver, l’arbre est en repos végétatif, c’est-à-dire que les mouvements de la sève sont limités. La coupe des branches n’entraîne pas une coulée trop importante de la sève, la plante n’en souffre donc pas trop.

D’autre part, l’absence de feuillage sur les arbres facilite leur élagage. En effet, cela offre plus de visibilité sur les branches malades, mortes ou abimées dont il faut s’en débarrasser. Aussi, le déplacement entre les branches est plus aisé. L’hiver facilite la tâche des professionnels en élagage tel que cet élagueur dans le 06.  Cependant, facile ne signifie pas que tout le monde peut s’y afférer. L’élagage doit être confié aux professionnels, car c’est une opération qui demande à la fois de l’adresse et des compétences spécifiques.

Enfin, l’élagage hivernal n’est pas propice au développement des maladies et des champignons. En procédant ainsi, vous éviterez que ces derniers se prolifèrent sur les plantes saines une fois la période de végétation arrivée.  Toutefois, prenez le soin de recouvrir les plaies d’un mastic cicatrisant et évitez tout élagage quand la température extérieure est inférieure à -3°C.

Élaguer pendant la poussée de sève : c’est possible !

Pour certaines espèces, l’élagage en vert est concevable. En effet, celui-ci est opéré du moment que les premières feuilles apparaissent. La taille en vert permet une cicatrisation plus rapide. En période de végétation, la plante dispose de plus d’immunité contre les maladies, les infections et les champignons, car une fois coupée les branches produisent immédiatement des barrières chimiques. Cette technique d’élagage limite aussi l’apparition des gourmands. Puisque la coulée de sève est importante en cette période, les travaux d’élagage ne doivent pas être réalisés lorsqu’il fait trop chaud pour éviter que la plante ne se déshydrate. Aussi, ils doivent se limiter à une taille douce qui se limite à la taille de formation et à la taille d’entretien.

Récapitulatif des travaux d’élagage en fonction de l’espèce.

Pour les arbres fruitiers à pépin tels que les pommiers, les poiriers, les citronniers et les orangers, la taille avant la montée de la sève est préconisée. Cette période s’étend en principe de novembre à avril. En ce qui concerne les arbres à noyaux, leur élagage se fait après la récolte, une période qui s’étale en principe du mois d’août au mois de septembre. Dans les deux cas, l’élagage doit se limiter à une taille d’entretien.

Pour les arbres de type résineux et les conifères, l’élagage peut se faire tout au long de l’année à l’exception de la période de mouvements importants de la sève. L’élagage peut donc être réalisé entre le mois d’octobre et le mois de décembre. Sachez que parmi les résineux et les conifères on compte le cèdre, le pin, le cyprès, le thuya, l’épicéa et le sapin.  

Enfin pour les types d’arbres feuillus tels que le marronnier, le peuplier, le chêne, le platane ou l’aune, les travaux d’élagage peuvent se faire en deux étapes. D’abord, une taille de formation peut être réalisée en période végétative, notamment du mois d’octobre au mois de décembre. Ensuite, de mars à avril des tailles d’entretien peuvent être effectuées sur les arbres. Aucune coupe abusive ne peut cependant être réalisée, car ces tailles étant faites pendant la période de montée de sève.

En somme, l’élagage d’un arbre doit être adapté aux différentes saisons sans faire abstraction de l’espèce de l’arbre. Pour déterminer avec précision le moment propice pour cette opération, il est préférable de solliciter l’aide des élagueurs professionnels. En plus de vous garantir un travail bien fait, ils pourront également vous conseiller sur les bons gestes à adopter pour entretenir vos plantes.