psychologue bruxelles

Combattre les troubles de la personnalité

Pour combattre les troubles de la personnalité, il faut les connaître, car ils se manifestent sous différentes formes. Chacun de ces troubles a ses caractéristiques, et il y a toujours des troubles associés. Un traitement de longue haleine s’impose. Il est possible de guérir seul, mais rien ne vaut une thérapie assurée par un spécialiste.

 

La nécessité de l’intervention d’un spécialiste

 

Dans tous les pays, un nombre non négligeable de personnes souffrent de ce mal-être qu’est le trouble de la personnalité. Les facteurs sont innombrables. L’environnement est d’ailleurs de plus en plus défavorable à la sérénité et au bon épanouissement de soi. Ceux qui résident en Belgique sont conseillés de rencontrer un psychologue Bruxelles. Celui-ci est en mesure d’accompagner le patient, en lui faisant prendre conscience. Lui seul sait trouver les mots pour l’informer de manière précise. Si le trouble est léger, il est possible qu’il lui donne quelques instructions pour pouvoir guérir sans l’aide de personne. Cependant, dans tous les cas, que le sujet soit accompagné ou non, interné ou traité en externe, un travail visant son changement progressif doit être effectué. Cela commence par une consultation.

 

Tour d’horizon des différents troubles de la personnalité

 

Voici quelques cas du trouble de la personnalité. La liste n’est pas exhaustive, bien entendu, mais pour ces quelques maladies, les détails suivants peuvent être d’une aide précieuse au patient, à ses aidants ou à la famille au sein duquel il vit.

 

  • Le trouble de la personnalité dit « borderline »

 

Il se manifeste par un vide intérieur, une agressivité envers soi-même, une forme d’abandonnisme, et un trouble de l’identité. Du point de vue relationnel, le sujet est instable, il fait des excès. Cela peut entraîner la consommation excessive de toxiques et une tentative de suicide. Le traitement nécessite la présence régulière mais de courte durée du soignant. Il faut faire la part des choses entre la maladie et les caprices.

 

  • La personnalité paranoïaque

 

Le souffrant se méfie des autres. Il se croit persécuté ou exploité. Face à ces impressions, il contre-attaque de façon agressive. Quand la réalité de la vie ne lui permet plus d’éviter ses lacunes, il devient sujet à la dépression. La principale mesure à prendre est l’information dans le but de dissiper ces sentiments négatifs.

 

  • La personnalité narcissique

 

Le sujet a excessivement besoin de l’attention et de l’admiration des autres, sans pour autant être sensibles aux besoins de ces derniers. Il ne supporte pas la critique. Du moment où il est confronté à ses lacunes, il devient dépressif. Devant ce type de personnalité, il faut faire preuve de souplesse. Il ne faut pas hésiter à lui faire participer à des choix thérapeutiques. Au cas où il subit un effondrement dépressif, le soignant va bien sûr s’occuper de lui, mais sans exagérer. Le « maternage » et le « nursing » doivent être limités dans le temps.

 

Il y a beaucoup d’autres manifestations du trouble de la personnalité, à ne citer que la personnalité multiple, la personnalité schizoïde et l’obsession. À chacune correspond le traitement adéquat.