préparer sa succession

Comment bien préparer sa succession et anticiper les conflits

Une succession non préparée est à l’origine de nombreux conflits familiaux. En plus de la douleur de la perte d’un proche, s’ajoute des contraintes administratives et fiscales parfois difficiles à gérer. De nombreux outils et techniques existent afin d’anticiper les conflits, en préparant sa succession.

Transmission anticipée de son patrimoine

Quelle que soit la valeur de votre patrimoine, anticiper sa succession permet d’éviter les conflits familiaux. Cela vous permet entre autres, de répartir vos bien entre vos héritiers, ou de favoriser un de vos enfants en particulier, d’améliorer les droits de votre conjoint afin qu’il bénéficie d’une part plus importante de votre héritage ou de faire une donation partielle ou totale de votre argent.

Pour cela, différents outils sont à votre disposition afin d’anticiper ce moment.

Un testament ou une assurance-vie pour répartir ses biens

Le testament permet d’organiser la succession de ses biens et de léguer une partie de son patrimoine aux personnes que vous désirez. Il n’est pas obligatoire que la rédaction du testament passe par un notaire, mais son conseil est préconisé afin de prévenir toutes contestations futures et d’éviter tous problèmes liés à une mauvaise rédaction ou même une perte du testament. Il est important de savoir qu’un testament est, à tout moment, révocable ou modifiable.

Le contrat d’assurance-vie est un autre moyen de transmission de patrimoine. Il échappe aux lois successorales et propose un régime fiscal avantageux. Il est conseillé de s’orienter vers un avocat afin de prévenir tout conflit lié au contrat.

Dans tous les cas, afin d’anticiper et prévenir les éventuels conflits, les conseils d’un expert tel qu’un notaire est bien conseillé.

Régime matrimonial, assurance vie et dons

Le testament ne constitue pas la seule option afin de préparer sa succession. Le régime matrimonial auquel vous appartenez définit aussi le patrimoine à partager. Celui-ci dépend des clauses de votre contrat de mariage, qui est un outil de gestion du patrimoine. Il est donc important de vérifier son contrat de mariage afin de savoir à quel régime vous appartenez et dans quelles conditions vos biens seront partagés.

Enfin, la donation est une alternative intéressante à la succession du patrimoine. Cependant, il existe plusieurs types de dons (sommes d’argent, dernière personne vivante…) chacun soumis à différentes règles. Les conseils d’un avocat compétent en matière de droit fiscal et succession sont conseillés afin de réaliser la transmission de ses biens en toute sécurité.